Les crises d'épilepsie chez le chien : les symptômes et les gestes à adopter

Lundi 09 mai 2016

Même s'il existe des traitements permettant de soigner l'animal, s'appuyant notamment sur des gouttes ou des barbituriques, il n'est pas encore possible d'endiguer le mal pour de bon.

Il est important de ne pas paniquer si votre canidé est victime d'une crise. Certains gestes sont à mettre en pratique pour minimiser au mieux la crise, et les éventuelles séquelles sur votre animal.

Les signes avant-coureurs

Tout d'abord, apprenez à reconnaître les symptômes d'un chien sur le point d'avoir une crise.
Outre une salivation intense, votre chien peut être victime de vomissements, et ses mouvements risquent d'être plus hésitants (vous risquez de le voir pas mal tituber).

L'anxiété de votre animal risque aussi de grimper d'un cran, et celui-ci vous réclamera plus souvent, aboyant et pleurant bien plus qu'à l'accoutumé.

Pendant et après la crise

Comme mentionné plus haut, le chien sera victime de convulsions (à la durée variable) et se retrouvera généralement sur le côté. Que faire en cas de crise?

La meilleure chose est, justement, de ne pas « intervenir » directement sur l'animal, mais de l'aider en évitant qu'il ne se prenne des coups. Pensez à déplacer rapidement tout meuble ou objet se trouvant à proximité, avant qu'il ne se heurte. Dans le meilleur des cas, essayez également de lui glisser un oreiller sous la tête.
Si des lumières trop vives sont à proximité (lustre, télévision), éteignez-les aussi, afin qu'elles n'accentuent pas la crise. Laissez ensuite votre animal reprendre ses esprits, et continuez à garder un œil sur lui.
Après la crise, d'autres modifications du comportement peuvent avoir lieu. Ainsi, votre canidé peut réclamer plus de nourriture et d'eau, il urinera et déféquera de manière moins contrôlée, et dans certains cas, une cécité temporaire peut apparaître.

Dans tous les cas, la personne la mieux placée pour vous conseiller est votre vétérinaire. Dépendant du rythme des crises de votre animal, celui-ci peut vous préconiser des soins adaptés.

 

Malgré ce mal pouvant être particulièrement impressionnant,  il est tout à fait possible pour votre chien de vivre normalement. Il est bon de connaitre les gestes à adopter,  et que vous suiviez également les conseils de votre spécialiste.

Crédit photo : Pixabay

Note: 
Retourner en haut de la page